Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Colère d'Hadès (Styx Riders, Tome 1) - Kalypso Caldin

 

Titre : La Colère d’Hadès, Tome 1

Saga : Styx Riders

Auteur(s) : Kalypso Caldin

Éditions : Hugo Roman (New Romance)

 

Résumé

 

La colère. C'est le sentiment qui guide Ash depuis que sa fiancée l'a quitté le jour de leur mariage, il y a dix ans de cela. Aussi solitaire qu'Hadès dans son royaume des Enfers, il partage sa vie entre son salon de tatouage et les Styx Riders, le club de bikers qui est pour lui plus qu'une famille. Sergent d'armes en son sein, il laisse libre cours à sa rage pour mettre au pas les ennemis du MC. Mais tout change le jour où Heden apparaît dans son existence. Elle-même fille de biker, la pétillante fleuriste dégage une joie de vivre qui perce aussitôt les défenses d'Ash, ramenant enfin la lumière dans son monde obscur. Pour elle, parviendra-t-il à trouver le chemin de l'apaisement ?

 

Ma Chronique

Note : 5/5 +++

Coup de coeur

 

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

 

Aujourd’hui, je suis très heureuse de pouvoir enfin vous parler de ce roman. Pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ?  Eh bien, tout simplement parce que je n’avais pas dévoré de romance avec un tel plaisir depuis Love in Lingerie d’Alessandra Torre ! Je ne vais donc pas y aller par quatre chemins, ce premier tome est un superbe coup de coeur ! Sérieusement, pourquoi je n’avais jusqu’à présent jamais lu de romans de Kalypso Caldin ?! Pourtant, je dois l’avouer, j’avais très peur lorsque j’ai débuté cette histoire.

 

Pour avoir déjà lu des romances tournant autour des bikers, je n’étais pas certaine du résultat final de cette lecture, d’autant plus que j’ai pour habitude d’avoir énormément de difficulté à apprécier l’univers des bikers. Les personnages masculins se révèlent souvent être machos, vulgaires et n’ayons pas peur de dire les choses, certains traitent les femmes comme de la crotte (pour ne pas dire autre chose…). Leur monde est sombre, violent et ça ne donne pas très envie de s’y frotter. Bref, tout ça pour dire qu’après n’avoir eu que des déceptions avec ce genre d’histoire, je partais avec une très grosse appréhension. Néanmoins, le résumé était tout de même assez attractif et puis je pense que la beauté de la couverture a largement et favorablement fait pencher la balance…

 

Tout d’abord, de quoi parle l’histoire ? Heden, qui vient de trouver un emploi de fleuriste dans le coin, tombe en panne en plein territoire des Styx Riders. Se voyant obligée de rentrer dans le bar dirigé par le club de motards afin de demander de l’aide, la jeune femme fait la connaissance de Ash. Dès l’instant où leurs regards se croisent, une très forte alchimie s’installe. Ash ne peut s’empêcher d’être intrigué par Heden et celle-ci ne peut s’empêcher d’être impressionnée par le sergent d’armes des Styx Riders. Pourtant, il en faut peu pour impressionner Heden. Étant elle-même fille de biker, la jeune femme ne se laisse pas facilement ébranler par l’impulsivité de tous ces mâles. Si Heden pensait vivre sa vie loin d’un monde dont on l’a protège depuis sa plus tendre enfance, son attirance pour Ash va l’emmener au-devant des ennuis… ou de l’amour…

 

Il existe des rencontres qui bouleversent une vie. Parfois, elles sont fugaces, mais plus poignantes d’intensité que mille années. Elle s’imposent à nous avec violence ou douceur, elles marquent au fer rouge. Ma rencontre avec le biker est de celle-là.

Comme je l’ai laissé entendre plus haut, je suis complètement tombée amoureuse de la plume de Kalypso Caldin. Vraiment, j’ai été subjuguée. Dès les premières pages, j’étais déjà scotchée au livre, si bien que je l’ai lu en un seul après-midi ! Il y a de l’humour, de la tendresse, de la douceur et pour une histoire gravitant autour des bikers, j’ai été très agréablement surprise. Bien sûr le côté biker est présent, on découvre la façon dont fonctionne le club des Styx Riders et la façon dont ils gèrent leurs affaires. Plus qu’un club de motards, les Styx Riders sont avant tout une grande famille dont les membres veillent les uns sur les autres. J’avais peur que le monde des bikers prenne davantage le pas sur la romance ou vice-versa, mais finalement c’était très bien équilibré. De plus, j’ai adoré les renvois à la mythologie grecque, ça se prête parfaitement à l’histoire.

 

La narration se fait avec une alternance de points de vue, ce qui n’est pas plus mal pour une histoire de ce genre. Comme j’ai toujours eu beaucoup de mal avec les bikers, j’attendais de voir si je devais mettre Ash dans la case des personnages masculins « relou et vulgaire ». J’ai été ravie de constater que je n’ai pas eu besoin de le faire avec lui. Bon après ne vous attendez pas à découvrir un homme tout sucre tout miel, on n’est tout de même pas au pays des bisounours. Ash reste un homme et un biker de surcroit, la violence et la vulgarité ça le connaît. Malgré tout, j’ai adoré son personnage car en dessous de sa colère et de son impulsivité, Ash a beaucoup d’humour et puis j’ai littéralement craqué face à la douceur dont il preuve envers Heden. Ash m’a fait une très forte impression et je pense qu’il est allé facilement se faire une place dans mon Top 10 de mes « Book Boyfriends » préférés.

 

Pour ce qui est d’Heden, c’est également un énorme coup de coeur. C’est tellement rare qu’un personnage féminin arrive autant à me plaire ! Mais il faut dire que c’est difficile de ne pas apprécier sa personnalité, Heden est trop mignonne ! Elle est drôle, touchante, pétillante, douce, forte… Autant de qualificatifs qui la définissent à la perfection ! J’ai très souvent eu envie de la prendre dans mes bras et j’étais à chaque fois déçue lorsque je me rendais compte qu’elle n’existait pas vraiment… Que voulez-vous, j’étais à fond dans l’histoire… Si Ash apporte de l’obscurité au récit par le biais de ses démons intérieurs, Heden quant à elle apporte de la lumière.

Elle a poussé telle une fleur colorée au milieu de la terre désolée de mes sentiments. En quelques jours, elle a mis à bas toutes mes convictions pourries sur l’amour. Je l’ai trouvée, ma perle rare. Mon âme sœur. Bonne chance à qui voudra l’emmener loin de moi.

Globalement, Kalypso Caldin a créé des personnages très attachants, leurs émotions sont magnifiquement bien retranscrites et j’ai adoré les suivre tout au long de ma lecture. Les personnages des tomes suivants sont également  introduits dans ce premier tome et ça donne très envie de les découvrir, plus particulièrement l’un d’entre eux. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais c’est un personnage qui m’a beaucoup touchée et qui n’a pas eu la vie facile. Si le monde des bikers est davantage mis en avant dans ce roman, il y a aussi d’autres thématiques qui ressortent de cette histoire, telles que la famille, la précarité, la reconstruction de soi ou bien encore le deuil. Chaque personnage est touché de près ou de loin par ces thématiques et cela rend leurs histoires encore plus bouleversantes.

 

Pour conclure cette chronique je vais parler de la romance car je ne peux absolument pas passer à côté. Cette romance, j’y ai succombé dès leur première rencontre. Dès le départ, Heden et Ash nous entraînent dans un délicieux tourment. Ça commence par des boutades, des plaisanteries et soyons clair, j’adore lorsqu’une relation débute de cette façon, mais mon Dieu qu’est-ce c’est frustrant ! Ils ont bien failli me rendre dingue avec leur petit jeu ! Après je l’avoue, leurs taquineries étaient super plaisantes à observer, je ne m’étais pas autant amusée depuis longtemps en lisant un livre. Il y a une belle complicité entre eux, leur duo fonctionne parfaitement. Heden est la lumière qui va venir éclairer l’obscurité de Ash. Je pense qu’il n’y a plus vrai comme métaphore pour parler de leur relation. C’est beau, tendre, addictif, torturé et terriblement intense.

 

En conclusion, si j’avais des doutes concernant Styx Riders, Kalypso Caldin est venue les balayer d’un revers de main… ou plutôt de plume. Styx Riders est bien plus qu’une histoire de biker et pour ne pas être une fan de cet univers, je suis complètement retournée et convaincue par ma lecture. De même, je suis contente d’avoir pu découvrir le talent de l’auteure par le biais de cette superbe histoire dont le second tome me tarde fortement ! Rendez-vous le 15 avril pour la suite, je sais déjà que l’attente va être longue…

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article