Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Can't help falling in love, Tome 1 - Alicia Garnier

 

Titre : Can’t help falling in love, Tome 1

Saga : Can’t help falling in love

Auteur(s) : Alicia Garnier

Éditions : Hugo Roman (New Romance)

 

Résumé

 

Logan a toujours tout eu dans sa vie, une carrière florissante à Hollywood, de l'argent, des femmes, de la drogue... Une vie rêvée pour certains. Mais une ultime frasque pousse son agent à bout, et il le met face à un ultimatum : se faire soigner ou c'est la fin de sa carrière. Contraint et forcé, il se retire chez sa mère et sa sœur, en Virginie, pour se mettre au vert, mais aussi pour affronter ses démons. Il va rencontrer alors une voisine... Riley a vu sa vie voler en éclats l'année de ses seize ans, depuis elle tente chaque jour de se relever. La noirceur qui l'habite désormais n'est jamais loin, et lorsqu'elle baisse la garde, ne serait-ce que quelques secondes, elle finit écorchée, meurtrie. À l'aube de ses 23 ans, elle n'est plus que l'ombre d'elle-même, fuyant aussi souvent que possible le monde qui l'entoure. Pourtant le jour où Logan débarque dans sa vie, elle va devoir se confronter à une âme aussi abimée que la sienne. Seront-ils capables de laisser leurs passés chaotiques derrière eux, ou continueront-ils à laisser gagner leurs démons respectifs ?

 

Ma Chronique

Note : 4/5

J’ai aimé

 

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

 

En découvrant le résumé de Can’t help falling in love, j’ai immédiatement été attirée par la noirceur qui semblait émaner de cette histoire. Car s’il est bien attendu question d’une romance, il n’en reste pas moins que les thématiques qui y sont abordées, sont pour le moins difficiles. Alcool, sexe, drogue, violences sexuelles, troubles alimentaires… Tout un tas de sujets qui ne sont pas faciles à aborder et qui peuvent davantage toucher certains d’entre nous. D’ailleurs, l’autrice a écrit au début du roman un avertissement afin que les lecteurs sachent que cette histoire comporte des passages aux thématiques difficiles. Il est très important de  savoir où l’on met les pieds lorsque l’on débute cette lecture, donc je préfère vous avertir à mon tour.

 

Dans Can’t help falling in love, nous faisons la connaissance de Logan et de Riley. Véritable star à Hollywood, Logan a toujours eu ce qu’il voulait. Des femmes, de l’argent, de la drogue… Jusqu’au jour où, après une dernière incartade, son agent, à bout, lui lance un ultimatum. Soit Logan se fait soigner, soit sa carrière est terminée. Forcé de revenir chez sa mère, Logan fait rapidement la connaissance de Riley, la meilleure amie de sa petite soeur. Distante et réservée, les yeux de la jeune femme semblent être hantés par les mêmes démons qui habitent Logan. Attirés l’un par l’autre, ils pourraient s’aider mutuellement à remonter la pente ou… laisser les démons de leurs passés prendre un peu plus d’emprise sur eux…

 

Avant toute chose, je dois dire que c’était la première fois que je découvrais la plume d’Alicia Garnier. J’ai ses autres romans qui attendent bien sagement dans ma bibliothèque notamment Will You Play ?, mais c’est finalement avec Can’t help falling in love que j’ai sauté le pas. Honnêtement, après avoir lu ce roman, je me dis que j’ai peut-être attendu trop longtemps avant de découvrir cette autrice. La plume d’Alicia Garnier est fluide et vraiment très addictive. Malgré la dureté des thématiques, elle insuffle de la délicatesse au récit. C’est riche en sensations, en émotions et il est difficile de rester insensible face à cette histoire. On se retrouve bien souvent avec la gorge serrée, les larmes aux yeux et c’est d’autant plus bouleversant quand on découvre les ravages que peut faire la vie sur deux êtres qui n’ont rien demandé.

C’est la beauté de la chose. En observant le ciel, on regarde le passé sans réellement s’en rendre compte.

Pourtant, aussi sublime qu’a été cette lecture, je dois avouer que j’avais quelques appréhensions en ce qui concerne ce roman. Lorsque les thématiques de la drogue et de l’alcool - les addictions - sont abordées, j’ai toujours peur que l’auteur.e tombe dans les clichés. En fait, quand on nous dépeint un personnage avec de nombreuses addictions, c’est toujours l’image du bad-boy qui en ressort. Vous savez ? Le mec tatoué qui fume, boit, se drogue, collectionne les femmes et qui possède en plus un lourd passé… Le cliché typique du bad-boy, quoi. C’est un genre de personnage que l’on a très souvent l’habitude de retrouver dans ce genre d’histoire, donc j’avais vraiment peur que Logan soit plus ou moins fait dans le même moule. Néanmoins, Alicia Garnier a réussi un véritable tour de force avec ce roman.

 

Certes, ce sont des thématiques qui ont déjà été vues, mais l’autrice est parvenue à donner du réalisme et de l’authenticité à l’histoire de Logan. Alicia Garnier nous montre également à quel point par le biais de Logan que l’addiction est un combat et qu’il faut du temps ainsi que de la persévérance pour pouvoir s’en sortir. La thématique sur les violences et abus sexuels est également bien amenée. Tout comme celle de Logan, l'histoire de Riley était d'un réalisme étourdissant. L'auteure ne s'est pas seulement contentée d'aborder ce genre de sujet simplement pour poser les bases de son histoire, elle est allée au contraire au bout des choses. C'est vraiment avec énormément de bienveillance et d'espoir qu'Alicia Garnier traite ces thèmes et elle fait par la même occasion passer tout un tas de messages sur l'acceptation de soi ou bien encore la rédemption.

 

Passons ensuite aux personnages. Comme je le disais, au premier abord, Logan est le parfait cliché du type super riche et célèbre, véritable coqueluche d’Hollywood qui tombe dans la drogue et autres addictions. Au début, il ne fait pas très sympathique, il est carrément irresponsable et oui, il a clairement une tête à claques. D’ailleurs, en le découvrant, j’ai eu peur de pas parvenir à l’apprécier. Et puis, au fil des pages, Logan se dévoile, tombe le masque. On se rend compte que derrière cette armure de mauvais garçon se cache une personne avec des failles, des doutes et des cicatrices. Revenir chez sa mère, c’est pour lui prendre le risque de replonger dans son passé et devoir y faire face à nouveau. Un passé qui a laissé des traces et qui semble être responsable des problèmes d’addictions de Logan. Au moment où il va rencontrer Riley, c’est un tout autre Logan que l’on découvre. Plus ouvert, moins égoïste, moins égocentrique, plus tendre, plus doux… Bref, on découvre une autre facette de lui, une personnalité différente et vous vous doutez bien que c’est celle-ci que j’ai préférée. Logan n’est pas une mauvaise personne, c’est tout simplement quelqu’un qui a vécu des expériences traumatisantes et qui s’est perdu en cours de route.

À quel moment on nous préviens qu’aimer quelqu’un peut faire aussi mal ?

Pour ce qui est de Riley, j’ai eu davantage de difficulté à la cerner. En réalité, elle est beaucoup plus mystérieuse que Logan. On se doute que quelque chose de terrible lui arrivé étant plus jeune, mais Riley ne se laisse pas facilement approcher et se dévoile très peu au début du livre. En fait, des deux, je crois que c’est le personnage de Riley qui est le plus complexe et je vous avoue que j'ai eu un peu de mal avec elle. Non pas que son histoire ne m’a pas bouleversée ou que je n'ai pas aimé sa personnalité, mais sans que je parvienne à mettre le doigt dessus, il m'a manqué quelque chose en ce qui la concerne. Du coup, j’attends réellement de voir ce que va nous offrir le second tome. Après, j'ai quand beaucoup aimé son personnage. C'est une battante, une jeune fille adorable qui ne demande qu'à vivre pleinement. Riley a beaucoup évolué entre le début et la fin du livre. Si au départ elle se cachait et ne supportait aucun contact physique, Riley s’est transformée aux côtés de Logan. Une belle évolution qui a également été bénéfique pour Logan.

 

Pour parler maintenant de la romance, certains d’entre vous seront ravis d’apprendre que celle-ci est un slow burn. Pour le coup, la relation entre Riley et Logan s’installe vraiment très lentement, assez logique vu le contexte et le passé de Riley. Au départ, on ne peut pas dire que ces deux-là s’entendent bien. La jeune femme intrigue énormément Logan et celui-ci ne désire qu’une chose, la faire craquer et la mettre dans son lit. Sans connaître bien évidemment l’histoire de Riley. Seulement, lorsque Logan se rend compte que Riley est aussi abimée par la vie que lui et qu’elle semble cacher un lourd secret, il va d’abord essayer de devenir son ami. Petit à petit ils vont apprendre à se connaître, à se faire confiance. En fait, pour vous montrer vraiment à quel point leur relation met du temps à s’installer, ce n’est que vers la fin du livre qu’ils forment réellement un couple.

 

Ils nous entrainent dans une romance très tendre, très douce, mais aussi torturée. Car s’ils tombent amoureux et s’aident mutuellement pour garder la tête hors de l’eau, leur relation peut paraître toxique par certains aspects. Ils sont chacun la béquille de l’autre, mais une fois que l'on enlève la béquille, les conséquences peuvent être désastreuses. Riley et Logan se jettent tout de même tous deux dans une relation à coeur perdu dans le seul but de se sortir d’une spirale dévastatrice qui les ronge depuis bien longtemps. Aussi fragile que soit cette relation, elle nous entraine avec force dans une tempête émotionnelle dont il est difficile de se défaire, j’ai adoré les voir s’épanouir et recommencer à vivre pleinement au contact de l’autre. Alors oui, la relation de Riley et de Logan peut paraître toxique et elle est peut-être loin d’être saine, toujours est-il qu’elle est d’une magnifique authenticité, une lumière au bout du tunnel.

 

En conclusion, Can’t help falling in love a été une superbe lecture ! C’est une lecture qui vous prend aux tripes, vous percute, vous marque et qui vous chamboule de toutes les manières possibles. Can’t help falling in love est un concentré d’émotions, une histoire profonde et bouleversante comme je les aime. Pour n’avoir jamais lu de romans signés par Alicia Garnier, je suis heureuse que celui-ci fut le premier et je ne manquerai certainement pas de découvrir ses prochains romans. Elle a parfaitement su aborder avec justesse et sincérité des thématiques difficiles sans pour autant être tombée dans le piège des clichés et le travail sur la psychologie des personnages est vraiment bien exécuté. Il ne me reste donc plus qu’à vous recommander vivement cette lecture ! Une lecture qui montre que même dans les moments les plus sombres, on peut toujours trouver de la lumière. Vivement la suite !

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article