Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tous Debout - Agnès Marot & Cindy Van Wilder

 

Titre : Tous Debout

Auteur(s) : Agnès Marot & Cindy Van Wilder

Éditions : Hugo Roman (New Way)

 

Résumé

 

Quand les élèves d'un lycée lèvent le poing pour défendre leur camarade sans-papiers bientôt expulsé… D'un côté, il y a Anton, un jeune homme banal en apparence. Pourtant, le soir, il se cache derrière le pseudo de Gossip Boy pour jouer les justiciers sur Tumblr (et balancer les pires ragots du bahut). De l’autre, il y a Méloée, une jeune fille passionnée et pleine d'énergie, qui craque sur Rahim, le petit nouveau au lycée. Sous ses airs de garçon sans histoires, le mystérieux Rahim se retrouve vite au centre de toutes les attentions. Surtout lorsqu'Anton découvre qu'il est sans- papiers... une révélation de choix pour Gossip Boy ! Plus croustillant encore, ce dernier tromperait la pétillante Méloée avec Mathis.... Bientôt, les événements prennent une tournure qui les dépasse. Rahim sur le point d'être expulsé, les élèves doivent mettre leurs différends de côté pour faire cause commune. Avec Méloée en tête de cortège, le lycée devient un territoire de lutte. Barricadés derrière les grilles, tous lèvent le poing pour défendre Rahim. Dans cette cohabitation forcée, les langues se délient, les secrets éclatent au grand jour. Pourtant, pour la première fois, chacun doit affirmer haut et fort ses valeurs. Jusqu'où seront-ils prêts à aller pour défendre leurs idéaux ?

 

Ma Chronique

Note : 4/5

J’ai aimé

 

Je remercie les éditions Hugo New Way pour l'envoi de ce roman. 

 

Une fois de plus, un nouveau roman engagé rejoint le catalogue des éditions Hugo New Way. Un roman où l’on retrouve différents types de thèmes tels que l’homophobie ou le racisme, mais l’histoire repose principalement sur le thème de l’expulsion des personnes « sans-papiers ». Ce dernier thème étant relativement rare dans ce que j’ai l’habitude de lire, j’étais très impatiente de découvrir la façon dont Agnès Marot et Cindy Van Wilder allaient l’aborder. Tous Debout est un très bon roman, une belle histoire, cependant je ne peux m’empêcher d’être désappointée devant certains éléments du récit. Ce n'est pas bien méchant, mais ça m'a tout de même un peu gênée.

 

Lorsque j’ai lu le résumé, je m’attendais à découvrir un amour naissant entre les personnages de Méloée et de Rahim. Or qu’elle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert que ces derniers étaient déjà ensemble au début de l’histoire. Sur le moment je dois avouer que ça m’a légèrement perturbée, je ne m’attendais pas à ça. Passé ma confusion, je poursuis ma lecture et je finis sans problème par rentrer dans l’histoire.

 

On commence alors par faire petit à petit la connaissance de Méloée, Anton, Rahim et Mathis. Anton, un garçon discret qui se cache sous le pseudo de Gossip Boy, fait la pluie et le beau temps dans son lycée. Si vous avez un secret, soyez certains qu’Anton le découvrira. Un soir, témoin d’un moment intime qui aurait dû rester secret, Anton décide de lancer une rumeur sur les réseaux sociaux. En pensant d’abord jouer les justiciers et servir ses propres intérêts, Anton est loin de se douter que ce qui aurait pu être au départ qu’une blague de très mauvais goût va mettre Rahim au centre de toutes les attentions. À partir de là, tout va s’accélérer et Gossip Boy décide encore une fois de frapper. Seulement cette fois-ci, Anton se rend compte qu’il est allé trop loin, d’autant plus que Rahim n’était pas spécialement visé. Le mal est fait, tout le monde est au courant que Rahim est un sans-papiers et celui-ci risque d’être expulsé à tout moment…

On se bat pour ce qui est juste. Pour la liberté d'aimer qui on veut. Pour la possibilité d'obtenir des papiers quand on est en danger dans son pays d'origine. Contre le racisme ambiant qui ne cesse d'enfler depuis les attentats de 2015. Contre les médias qui balancent leurs préjugés à la gueule du monde pour manipuler les esprits. Contre tous ceux qui confondent musulmans et terroristes.

Premièrement, ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman, ce sont les plumes des autrices et toutes les émotions qu’elles ont su me faire ressentir. Je pense que sans ça, ma lecture n’aurait peut-être pas été aussi bonne. Agnès Marot et Cindy Van Wilder nous entraînent dans une magnifique histoire, percutante et très réaliste. L’histoire de Rahim nous permet sans mal de nous faire une idée précise des épreuves  que sont obligées d’endurer les personnes qui sont dans une situation similaire. La cause des personnes sans-papiers est bien expliquée, bien abordée et celle-ci est par ailleurs mêlée à celle contre l’homophobie. Il y a également des articles de journaux, des commentaires tirés des réseaux sociaux, des extraits de vidéo… Tout a été pensé pour que le lecteur soit aussi acteur de l’histoire de Rahim et j’ai vraiment trouvé ça super.

 

Là où ça se complique, c’est au niveau des personnages, du moins au niveau de deux personnages. La narration se fait à la 3ème personne et nous avons droit à une alternance de points de vue centrés sur Méloée et Anton. En plus de ça, quelques extraits du journal intime de Rahim se glissent dans le récit pour nous permettre de savoir ce qu’il ressent. Seulement voilà, plutôt que d’avoir des extraits de son journal, j’aurais préféré avoir également les points de vue de Rahim ainsi que de Mathis. En toute honnêteté, je ne me suis ni attachée à Méloée ni à Anton. À l’inverse, j’ai davantage accroché aux personnages de Rahim et de Mathis.

J'accuse tous ceux qui prennent la parole sans savoir, avec la mine de circonstance, tous ceux qui répètent les mêmes clichés et préjugés, qui se fichent bien de la réalité du terrain.

Dès le départ, j’ai pris Anton en grippe. Je n’ai pas aimé ses façons de faire, j’ai eu l’impression que pour lui tout n’était qu’un jeu et ça ne m’a pas vraiment aidé à l’apprécier. Anton ne sait pas faire la différence entre le privé et le public, le bien ou le mal. Il ne sait pas non plus où se trouve la limite à ne pas franchir… De plus, j’ai parfois eu l’impression qu’il ne supportait pas que son meilleur ami, Mathis, ait un jardin secret. Ses actions de la fin auraient pu le faire remonter dans mon estime, mais elles n’y sont malheureusement pas parvenues.

 

Méloée, pour sa part, est une jeune fille sympathique, ses intentions sont vraiment très honorables, mais sans que j’en connaisse spécialement la raison, je ne me suis pas plus que ça attachée par son personnage. C’est dommage parce que j’ai adoré sa façon de se jeter à corps perdu dans une cause aussi importante que celle que traite l’histoire de Rahim. Il fallait énormément de courage pour faire ce qu’elle a entrepris et peu de personnes auraient fait la même chose. D’une jeune fille timide, Méloée est passée à une jeune femme combative qui se bat pour ses convictions et ses amis. Malgré mon manque d’attachement pour son personnage, son évolution était plaisante à observer.

 

À côté de tout ça, l’histoire de Rahim est entremêlée avec aussi bien des histoires d’amour que d’amitié. Comme je disais plus haut, Méloée est amoureuse de Rahim et sort avec lui au début des faits. De l’autre côté, Anton est amoureux depuis longtemps de Méloée. J’aurais voulu vous parler plus en détail de cette romance, malheureusement elle est essentielle au récit et celle-ci entraîne un bon nombre de retournements de situations. Si je vous en parle, il n’y aura plus de surprise ! Sachez tout de même que cette romance ne laisse pas indifférent, en lisant le résumé on est à des années-lumière de ce qu’on avait initialement imaginé !

Je m'accuse.
Je me juge.
Et je me condamne, également.
Je tombe le masque et je joins ma voix à ce qui est juste.
Ce qui est humain.

En conclusion, Tous Debout est, comme beaucoup d’autres de la collection New Way, un roman à mettre dans les mains de nombreux lecteurs. Certaines scènes peuvent se révéler être révoltantes et horrifiantes, mais elles sont nécessaires pour nous faire comprendre le réalisme et l’importance de cette histoire. Tous Debout nous prouve que l’on peut avoir des divergences d’opinions et ne pas avoir la même vision des choses, mais on ne peut rester insensible face à la détresse de Rahim et face à son parcours. Son histoire est traitée avec beaucoup de délicatesse et de bienveillance et je l’avoue, celle-ci est venue par moments me faire ouvrir les yeux sur certains points. Hormis des difficultés à m’attacher aux deux personnages principaux, je n’ai rien à reprocher à ce roman si ce n’est que les points de vue de Rahim m’ont manqué. Cependant, cela n’enlève en rien à la qualité de ce roman et je vous le conseille fortement !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article