Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Book of Ivy (The Book of Ivy, Tome 1) - Amy Engel

 

 

Titre : The Book of Ivy, Tome 1

Saga : The Book of Ivy

Auteur : Amy Engel

Editions : Lumen

 

Résumé

 

Née pour trahir et faite pour tuer... sera-t-elle à la hauteur ?

Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule mission : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Je me prépare pour ce moment depuis toujours. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes, car les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...

 

Ma Chronique

Note : 4,5/5

J’ai beaucoup aimé

 

Je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé de débuter un livre et de savoir à l’instant même où vous lisez les premières lignes que ce roman fera partie des histoires qui vous ont le plus marquées. C’est ce qui m’est arrivé lors de ma première lecture de The Book of Ivy. D’une part, le résumé est relativement intrigant et de plus, la couverture est très accrocheuse. Tout est donc fait pour que le lecteur soit irrésistiblement attiré par cette histoire.

 

Dès que l’on commence à lire, on est tout de suite plongés dans le vif du sujet. Pour l’héroïne, Ivy, c’est le jour J. Le jour qui cèlera son destin à tout jamais. La jeune fille s’apprête à épouser le fils du Président Latimer, Bishop. Cependant, ce mariage est loin d’être un événement heureux, ce n’est tout simplement qu’une mascarade. Le but final de cette union est des plus simples : Ivy doit tuer Bishop, reversant ainsi le père de ce dernier. Une mission en apparence très claire, mais Ivy va rapidement se rendre compte que ses sentiments pourraient venir faire tout basculer…

 

Vu de l’extérieur cette histoire peut paraître dans un premier temps assez simple, sans trop d’originalité. On découvre une fois de plus, une histoire dystopique qui est toujours structurée de la même façon. Seulement, cette fois-ci il ne faut s’attendre à la présence de batailles, de guerres ou bien encore de technologie ultra-moderne. L’intrigue tourne principalement autour de la mission d’Ivy et l’évolution de ses sentiments vis-à-vis de Bishop. Le rythme du récit est plutôt calme et lent, pourtant, quelques révélations viennent cadencer l’histoire et sont déterminantes pour le choix final d’Ivy.

 

Malgré la lenteur du récit, l’histoire n’en reste pas moins très addictive. La relation entre Ivy et Bishop ainsi que l’incertitude de voir la jeune fille mener à bien sa mission, mettent le lecteur dans une incessante agitation et poussent à vouloir toujours en savoir plus. Si la majorité du livre est tranquille, ce n’est pas le cas pour les derniers chapitres. Les évènements s’enchaînent et nos émotions sont ballotées dans tous les sens. Entre loyauté et devoir et entre mensonge et vérité, Ivy n’est pas au bout de ses peines. Amy Engel nous entraîne avec brio dans le tumulte des sentiments de la jeune fille et nous laisse littéralement secoués.

 

Concernant les personnages, celui d’Ivy est bien travaillé et bien approfondi. J’ai vraiment adoré son personnage. Les sentiments et les incertitudes qu’elle a ressentis tout au long de l’histoire, ont été parfaitement retranscrit. Ivy est une personne attachante, bienveillante et malgré son jeune âge, elle fait preuve d’une grande maturité. Au début, j’avais peur de découvrir une jeune fille un peu trop influençable mais elle se révèle être finalement maîtresse de ses propres choix et agissements.

 

Bishop, quant à lui est tout simplement parfait. On est loin du personnage froid, arrogant et exécrable comme le décrit Callie, la soeur d’Ivy. C’est au contraire, un jeune homme plein de bonne volonté, compréhensif, doux, altruiste… Bref, vous l’aurez sans doute compris, son personnage est l’un des points forts de cette histoire et il est difficile de rester insensible à ses charmes. Il faut tout de même se méfier de l’eau qui dort comme on dit car, si en apparence Bishop paraît comme quelqu’un de calme, il est parfois très dur pour lui de garder son self-control face à certaines situations.

 

Pour ce qui est des personnages secondaires, j’ai eu un gros problème avec la soeur d’Ivy, Callie et son père. Au début, on peut penser que leur cause est juste et que leur façon de voir les choses n’est pas si bête mais, plus on avance dans l’histoire et plus on se rend compte que les mauvaises personnes ne sont peut-être pas celles que l’on croit. C’est pour cela que j’ai trouvé intéressant d’avoir également la version du père de Bishop. Finalement, il se montre moins détestable contrairement aux dires de la famille d’Ivy.

 

Pour finir, une dystopie ne serait sans doute pas complète sans une romance et d’ailleurs, celle-ci m’a énormément plu. Ce qui est appréciable, c’est qu’elle n’arrive pas  promptement et nous n’entrons pas dans les perpétuels clichés qui font parfois la particularité de ce genre de roman. Elle met du temps à s’épanouir, à évoluer et finit par devenir sincère. Autre point positif qui est essentiel pour moi : l’absence de triangle amoureux. L’union d’Ivy et de Bishop est donc pour moi très bien menée et bien équilibré. Amy Engel a su tirer profit de cette liaison et apporte un intérêt supplémentaire à l’histoire.

 

En conclusion, The Book of Ivy est une superbe lecture. J’ai adoré les deux protagonistes principaux et l’univers créé par l’auteur. Par ailleurs, sa plume et son style ont su dès le départ me captiver et ont rendu la lecture plaisante à souhait. Ce premier tome pose efficacement les bases d’une intrigue passionnante où se mêlent trahison, secret et amour. Je ne peux que vous le conseiller et si vous ne l’avez toujours pas lu, foncez ! 

 

Aurore

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article