Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Touch of Malice (Hadès & Perséphone, Tome 3) - Scarlett St. Clair

 

Titre : A Touch of Malice, Tome 3

Saga :  Hadès & Perséphone

Auteur(s) : Scarlett St. Clair

Éditions : Hugo Roman (New Romance)

 

Résumé

 

Perséphone et Hadès sont désormais fiancés. En représailles, Déméter déclenche une tempête de neige qui paralyse la Nouvelle Grèce et elle refuse de lever le blizzard si sa fille n’annule pas ses fiançailles. Lorsque les Olympiens interviennent, l’avenir de Perséphone se retrouve entre les mains des dieux, qui sont divisés. Doivent-ils permettre à Perséphone d’épouser Hadès et partir en guerre contre Déméter ou interdire leur union et prendre les armes contre le dieu des Ténèbres ? Rien n’est sûr, sauf la promesse de la guerre.

 

Ma Chronique

Note : 5/5

 

Je remercie Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

 

Après ma légère déception pour le second tome d’Hadès & Perséphone, je dois dire que j’appréhendais vraiment de lire ce troisième opus. Il faut dire qu’entre le comportement agaçant de Perséphone, ses incessantes querelles avec Hadès et le trop-plein de rebondissements qui ont manqué de crédibilité à mes yeux, il est vrai que A Touch of Ruin m’avait laissé sur une note d’amertume. Heureusement, et j’en suis tellement soulagée, ce troisième tome est un très beau coup de coeur ! Il est largement parvenu à rattraper mon raté du second tome et à combler mes attentes.

 

Si vous avez lu ma chronique du précédent tome, vous devez vous souvenir que j’avais eu énormément de difficulté à supporter le personnage de Perséphone. Colérique, naïve, immature… Perséphone était tellement agaçante que ça avait fini par impacter ma lecture. Quelle ne fut donc pas ma surprise en découvrant une tout autre Perséphone dans A Touch of Malice ! Ici, on est face à une jeune femme beaucoup plus réfléchie, beaucoup plus mûre, qui fait d’abord preuve de réflexion avant de foncer tête baissée vers les ennuis. Plutôt que de taper du pied lorsque Hadès lui dit non, Perséphone se comporte d’une façon plus « adulte ». Bon, je ne dis pas qu’elle ne continue pas d’en faire qu’à sa tête mais comparé à avant, on sent qu’elle a fait un travail sur elle-même. Du coup, c’était très agréable de suivre son personnage, on l’apprécie davantage, et ce tome nous permet de voir également son évolution.

Avant toi, je ne connaissais que la solitude, même dans une salle pleine de gens. C’était un vide aigu, froid et constant, que je désespérais de combler.

Pour ce qui est d’Hadès, il est toujours égal à lui-même. J’aime toujours autant sa personnalité, et particulièrement l’amour qu’il porte à Perséphone. Pour moi, bien que l’on ait exclusivement le point de vue de Perséphone, c’est le personnage d’Hadès qui rend vraiment cette saga aussi attrayante. Il possède une complexité qui le rend captivant, et moi qui avais été déçue qu’il ne soit pas très présent dans le précédent tome, j’ai été heureuse de le voir davantage dans celui-ci. On découvre un Hadès un peu plus sombre, un peu plus torturé, et on se rend compte à quel point il parvient à dissimuler ses émotions. Je lui reprochais dans le tome précédent d’être un peu trop mou, d’être trop gentil, mais je trouve que l’auteure a cependant bien su faire ressortir la noirceur qui habite Hadès dans cet opus.

 

J’avais également reproché le manque d’informations sur son personnage, notamment sur son passé. J’avais trouvé que Scarlett St. Clair ne l’avait pas aussi bien mis en valeur que je l’aurais souhaité. Hormis une ex-maîtresse, on ne découvrait malheureusement pas grand-chose sur lui. Après, à la réflexion, je m’étais dit que c’était peut-être normal. Étant donné qu’Hadès a déjà vécu des milliers d’années avant de rencontrer Perséphone, il aurait été trop ardu, et peut-être sans grande importance, de connaître l’intégralité de son passé. Après tout, l’histoire est surtout concentrée sur son histoire d’amour avec Perséphone, et entre nous, c’est ce qui nous intéresse le plus.

J’ai vu l’amour sous toutes ses formes et à des degrés divers, mais cet amour, celui que vous partagez, est particulièrement précieux. Il est désespéré, féroce et passionné.

Ce qui nous amène donc, très chers lecteurs, à la romance. Alors là, comme le dit si bien l’expression, on en a pour notre argent ! Si la relation entre Hadès et Perséphone m’avait laissé de marbre, et m’avait déçue dû à leurs incessantes querelles dans A Touch of Ruin, je dois dire qu’ici ça déborde d’amour, et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre ! Il faut dire que le comportement de Perséphone dans le précédent tome avait eu des répercussions assez négatives sur sa relation avec Hadès. Cela se résumait à des cris, des pleurs, des disputes, et ce n’était franchement pas attirant. À la longue, ça devenait même fatigant. Pourtant, j’ai été heureuse de voir qu’on les retrouve ici plus amoureux que jamais.

 

Certes, il peut y avoir encore quelques tensions et désaccords, mais cela fait partie de la vie de couple. Hadès et Perséphone sont encore plus proches, ils se soutiennent, s’écoutent, et s’il y avait déjà pas mal de scène « hot » dans les deux premiers volets de la saga, ce n’est rien comparé avec celui-ci… Donc oui, il faut savoir qu’il y a un assez grand nombre de scènes très « spicy », le côté érotique y est très présent. Personnellement, cela ne m’a absolument pas dérangée car c’était quelque chose qui m’avait manqué dans le tome 2. En tout cas, j’ai été heureuse de retrouver Hadès et Perséphone comme je les avais quittés à la fin du premier tome, amoureux et unis. Je suis soulagée de voir que l’auteure a décidé d’en finir avec les disputes de couple et autres futilités.

Il n’existe pas deux autres âmes qui soit mieux accordées. Séparément, vous êtes la lumière et l’obscurité, la vie et la mort, un début et une fin. Ensemble, vous êtes la fondation sur laquelle un empire sera bâti, qui unira les gens et fusionnera les mondes. Vous êtes un cycle qui ne finira jamais, éternel et infini.

En ce qui concerne l’intrigue, il y a là aussi une nette amélioration. Si j’avais regretté de ce côté-là à la fois un manque d’approfondissement et un trop-plein qui donnait un aspect brouillon dans A Touch of Ruin, je dois dire que celle de A Touch of Malice m’a véritablement tenu en haleine. Le fait que Scarlett St. Clair ne s’éparpille pas comme cela avait été le cas dans le tome 2, ça a rendu ma lecture du troisième tome très appréciable. C’était très intéressant à suivre, on découvre de nouvelles choses sur l’univers ainsi que sur les personnages, et le tout forme un tome qui tient parfaitement la route. Il y a juste ce qu’il faut de révélations et de rebondissements pour nous donner envie de tourner les pages, et de découvrir le fin mot de cette histoire. Autre point que j’ai aimé, c’est le fait que Scarlett St. Clair aborde par le biais de cette histoire les traumatismes qu’entraînent les viols et autres violences sexuelles. C’est un aspect que j’aime particulièrement dans cette saga, l’auteure incorpore des sujets importants de notre époque à la mythologie, et c’est quelque chose qui fonctionne très bien.

 

En conclusion, A Touch of Malice est une excellente lecture ! Après ma déception pour le deuxième tome, j’avoue que j’ai longuement hésité à lire celui-ci, mais finalement, je suis heureuse d’avoir laissé sa chance à A Touch of Malice. Que ce soit les personnages, la romance, l’intrigue ou bien encore la plume de l’auteure, il y a une véritable maturité qui se dégage de ce tome et cela se ressent vraiment dans lors de la lecture. Bien évidemment, vu la fin, on peut s’attendre à ce qu’il y ait une suite et je peux vous dire que l’attente promet d’être longue… Il ne me reste plus qu’à espérer que celle-ci arrive très rapidement !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article