Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À l'ouest, les vagues (Compass, Tome 3) - Brittainy C. Cherry

 

Titre : À l’ouest, les vagues, Tome 3

Saga :  Compass Series

Auteur(s) : Brittainy C. Cherry

Éditions : Hugo Roman (New Romance)

 

Moi, j’ai toujours cru aux contes de fées. Lui, préférait les films d’horreur.

Damian Blackstone se fichait pas mal de mon existence. Il est entré dans ma vie pour une seule raison : trouver des réponses aux questions sur son passé. Il était comme le méchant de mes contes de fées préférés. Les fins heureuses n’étaient pas faites pour lui. Son truc, c’était les détruire. Mais pourquoi l’homme qui m’avaient élevée avait-il spécifié dans son testament que Damian et moi serions tenus de nous marier ? Il n’existait pas deux personnes aussi diamétralement opposées que nous. J’adorais lézarder au soleil, quand lui ne se sentit à l’aise que dans l’ombre. Pourtant, dans tout sa noirceur, il m’arrivait d’apercevoir des éclats de lumière, d’entrevoir de la délicatesse, de voir son âme. Nos vies s’entremêlèrent à mesure que nous commettions des erreurs, que nous bâtissions un destin. J’étais sa Cendrillon, il devient pour moi La Bête. Je n’étais pas persuadée que les contes de fées tordus puissent se conclure par un happy end. Malgré tout, j’étais déterminée à le découvrir.

 

Ma Chronique

Note : 5/5

 

Je remercie Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

 

Après avoir enchaîné quelques déceptions, j’avais vraiment très, très envie de partir sur une valeur sûre, à savoir le dernier Brittainy C. Cherry. Il faut dire que suite à mon énorme coup de coeur pour le second tome de la saga Compass, je trépignais d’impatience de lire À l’ouest, les vagues. Pour avoir fait la connaissance du personnage de Damian dans le précédent tome, il me tardait de découvrir ce que l’autrice avait prévu pour lui dans celui-ci. D’autant plus que la personnalité ainsi que le passé de Damian ont eu de quoi attiser ma curiosité. Sans surprise, et vous vous en doutez peut-être, À l’ouest, les vagues est un très beau coup de coeur ! Ce tome ne viendra tout de même pas surclasser Lueurs de l’est (Connor forever), mais l’histoire de Stella et Damian est tout aussi sublime.

 

Tout d’abord, ce que j’ai particulièrement aimé avec ce tome, c’est qu’il est question d’un mariage arrangé. J’avoue que c’est un schéma romantique que j’aime beaucoup. Ça entraîne presque toujours une cohabitation forcée entre les protagonistes, et je trouve que cela ajoute également un peu de tension à la romance. Autre point que j’ai adoré, ce sont les thématiques qui sont abordées par le biais de Stella et Damian. On y retrouve le deuil, la confiance en soi, la peur de l’abandon ou bien encore les traumatismes psychologiques que peuvent entraîner une fausse couche. Par le biais de Damian, nous prenons également conscience des problèmes et des difficultés que traversent les enfants qui n’ont pas de famille, et qui sont ballotés de famille d’accueil en famille d’accueil.

Il était la promesse d'amour que j'avais passé ma vie à rechercher. Il était les jours heureux et les jours tristes. La beauté et la douleur. Les hauts et les bas. Damian Blackstone était mon univers. La plus grande et la plus géniale de mes bénédictions universelles.

Comme toujours, ces sujets sont abordés par Brittainy C. Cherry avec beaucoup de bienveillance et d’authenticité. Sa plume est d’une incroyable justesse, et nous offre à chaque fois une histoire qui nous bouleverse de la plus belle des manières. Elle sait parfaitement retranscrire les émotions et la complexité de ses personnages, elle utilise toujours les mots justes pour toucher ses lecteurs et pour nous mettre tout au long de notre lecture dans un état émotionnel très intense. Je sais que je me répète à chaque nouvelle chronique d’un de ses romans, mais c’est impossible pour moi d’en parler sans évoquer le talent de Brittainy C. Cherry. Avec À l’ouest, les vagues l’autrice ne nous ménage pas une seule seconde, elle nous entraîne à chaque nouvelle page un peu plus profondément dans les tourments de nos héros pour finalement finir par révéler leur éclat.

 

D’ailleurs, que serait un roman de Brittainy C. Cherry en l’absence de ses personnages ? Ici, nous découvrons deux personnages qui sont diamétralement opposés l’un de l’autre. Stella est un rayon de soleil, la lumière qui réchauffe les parts d’ombres de cette histoire. C’est une éternelle optimiste, elle aime les gens et donne sa confiance très facilement. Stella ne voit que le bon côté des personnes qui l’entourent. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé sa personnalité. Elle est un peu décalée et déjantée, elle apporte énormément de fraîcheur au roman. Toutefois, tout comme Damian, Stella possède des insécurités. Ses complexes, son surpoids, son manque de confiance en soi… Ce sont des sujets qui m’ont particulièrement parlé. C’est un personnage intéressant que la vie n’a pas épargné également, et j’ai apprécié le fait que l’autrice nous offre des extraits du passé de Stella afin de nous permettre de comprendre d’où viennent ses traumatismes.

Le véritable amour se conjuguait au présent, pas au passé ni au futur. Il vivait dans chaque seconde qui s'écoulait. Il apparaissait chaque fois que j'étais près de Damian.

Pour ce qui est de Damian, j’en attendais énormément de son personnage, et je ne suis vraiment pas déçue. Il possède une forte personnalité, très sombre et d’une grande complexité. Je trouve que le travail de l’auteure autour de la psychologie de Damian est incroyable. D’abord distant, limite agressif, c’est un personnage qui se révèle au fil des pages. Damian est un personnage que l’on découvre du début à la fin, il n’y a pas un seul moment où il ne nous surprend pas. En fait, pour découvrir le véritable Damian, il faut gratter à la surface.

 

Les épreuves de la vie, les difficultés qu’il a dû endurer et le manque d’amour qu’il a subi pendant bien longtemps, ont fait de Damian quelqu’un d’aigri et qui ne fait confiance à personne. Si Stella ne voit que le bon côté des gens, Damian, lui, ne voit que leurs défauts. Il lui faudra du temps pour briser sa carapace, mais lorsque l’on se rend compte de ce qui se cache dessous, on se dit que cela valait le coup d’attendre. Damian est en réalité très doux, tendre, attentionné et gentil. Son passé est tout aussi poignant que celui de Stella, et nous permet également de comprendre ses insécurités et la noirceur qui l’habite aujourd’hui.

Oui, c'est facile d'aimer et de prendre soin de l'autre sous le soleil, mais le véritable amour se voit quand les nuages s'amoncellent et que la peur apparaît. Le véritable amour se dévoile lorsqu'il reste en dépit des grandes marées.

Pour finir, la romance est, à l’image de tout le reste, excellente. Comme je le disais, il est question ici d’un mariage arrangé et j’ai vraiment aimé cet aspect de leur relation. Stella et Damien sont obligés et ce, pour une durée de six mois de cohabiter et d’apprendre à vivre ensemble. Si les débuts de ne sont pas évidents, ils vont finalement se rendre compte que la présence de l’un apporte un certain réconfort à l’autre. Tous deux vont s’aider mutuellement à apaiser leurs insécurités et une véritable relation de confiance va s’épanouir entre eux. À l’image de celle de Connor et d’Aaliyah, la romance entre Stella et Damian met énormément de temps à se mettre en place. Une amitié naît tout d’abord entre eux et leurs sentiments finissent par devenir plus profonds. Pour être friande du slow burn, j’étais servie. Le seul petit bémol que j’ai relevé, et qui aurait pu faire que cette histoire ne soit pas un coup de coeur, c’est le fait que Stella et Damian passent rapidement  du statut d’amis à amants.

 

Certes, la romance est un slow burn, mais leur relation prend d’un coup un virage à 180 degrés, et j’avoue ne pas avoir vraiment compris sur le moment ce revirement de situation. Pour vous la faire courte, Stella et Damian couchent ensemble, cependant il n’y a pas tellement eu de rapprochement, du moins physique, avant qu’ils passent à l’acte pour la première fois. Pas de caresse, pas de baiser… Du coup, ça donne une tournure un peu bizarre à leur relation. C’est comme s’il avait manqué des pages. Par conséquent, je dois avouer que cela m’a fortement déstabilisée, et j’étais un peu déçue sur le moment que leur relation passe sans transition à l’étape supérieure. Toutefois, la romance était tellement belle et puissante, que cette partie est finalement restée pour moi qu’un simple détail. L’amour que se portent Damian et Stella est beau, fort et surtout rempli de bienveillance.

J'aime bien ta façon de remarquer les choses. Ta façon de siffler sous la douche et de parler toute seule à voix haute. Ta façon d'aimer les gens. Ta peinture. Ton talent. Tes yeux. C'est superficiel, et au diable le superficiel, mais j'adore tes yeux. J'aime ta façon de chantonner en même temps que la radio et d'écouter lorsque les autres parlent. J'aime ta façon de bouger. J'aime tes rondeurs. Et j'aime ton coeur. Le fait qu'il continue de battre même après tout ce que la vie lui a fait subir.

En conclusion, encore une fois, je suis totalement tombée sous le charme de l’histoire que nous propose ici Brittainy C. Cherry. L’histoire de Stella et Damian est percutante, sublime, et je suis heureuse de voir que ce dernier a enfin eu droit à son happy end. Tout ce qui compose ce roman; que ce soit l’ambiance, la mer, les légendes, les liens et l’amour qui unissent les personnages entre eux, la passion de Stella et Damian pour la peinture et la photographie… Tout cela fait partie d’un tout, chaque élément qui compose cette histoire la rend unique. Je suis désormais curieuse de découvrir le prochain tome qui portera sur un personnage que l’auteure a introduit dans celui-ci. Un personnage qui prouve que le passé de Damian n’a pas encore dévoilé tous ses secrets !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article