Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Touch of Ruin (Hadès & Perséphone, Tome 2) - Scarlett St. Clair

 

Titre : A Touch of Ruin

Saga : Hadès & Perséphone

Auteur(s) : Scarlett St. Clair

Éditions : Hugo Roman (New Romance)

 

Résumé

 

La relation de Perséphone avec Hadès est devenue publique et la tempête médiatique qui en résulte perturbe sa vie normale et menace de l'exposer en tant que déesse du printemps. Pour ajouter à ses ennuis, tout le monde semble désireux d'éloigner Perséphone du Dieu des morts en exposant son passé infernal. Les choses ne font qu'empirer lorsqu'une horrible tragédie laisse le coeur de Perséphone en ruine et Hadès refuse de l'aider. Désespérée, elle prend les choses en main et conclut des accords qui ont de graves conséquences. L’attitude d’Hadès, qu’elle connaît finalement si mal, et cette perte écrasante qui lui a brisé le coeur laissent Perséphone plus que jamais perplexe quant à son avenir en tant que reine d’Hadès et des Enfers.

 

Ma Chronique

Note : 3/5

 

Je remercie Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

 

Après avoir eu un presque coup de coeur pour le premier tome de la trilogie Hadès & Perséphone, je dois avouer que j’étais très impatiente de me plonger dans la suite. Bien que la fin du premier tome était plus que satisfaisante et aurait pu suffire, j’attendais tout de même celui-ci pour en découvrir davantage, notamment sur l’univers ainsi que sur le passé d’Hadès. Malheureusement pour moi, cette suite s’est révélée être très en dessus du premier tome. Si j’ai commencé dans un premier temps par apprécier ma lecture, j’ai cependant déchanté et ce pour plusieurs raisons.

 

Alors, je ne dis pas que je n’ai pas aimé ce second tome et je ne dis pas non plus qu’il est mauvais. La plume de l’autrice est toujours aussi fluide, entraînante et addictive. L’histoire se lit très facilement, j’aime énormément l’ambiance qui s’en dégage, mais certains éléments ont fait que je n’ai pas été aussi emballée que pour le précédent tome. Déjà, mon plus gros problème avec A Touch of Ruin a été de retrouver le personnage de Perséphone. Si j’étais parvenue à l’apprécier dans le premier tome, elle m’a clairement fatiguée dans celui-ci. J’ai eu l’impression d’avoir affaire à une adolescente capricieuse et immature tout au long de ma lecture.

 

Elle passe le plus clair de son temps à envoyer les autres paître et je ne vous parle même pas de ce que se prend notre cher Hadès dans la figure. De plus, si Hadès a le malheur de lui interdire quelque chose ou de lui dire non, Perséphone fait tout le contraire de ce qu’on lui a demandé et tape des pieds pour montrer son mécontentement. Si ce n’est pas un comportement de petite fille ça, je ne sais pas ce que c’est… Tout ça pour dire que Perséphone aurait mérité de recevoir pas mal de claques dans ce tome et cela ne m’aurait pas dérangée d’être la première à lui en mettre une ! Perséphone aurait pu être la seule bête noire du récit, malheureusement son comportement a également eu des répercussions sur son couple. Ce qui m’amène donc à vous parler du second point qui m’a dérangée : la romance.

Tu es ma faiblesse, te perdre est ma plus grande peur et notre amour est ma possession la plus précieuse.

Comme je le disais, le comportement de Perséphone a eu des répercussions négatives sur sa relation avec Hadès. En même temps à force d’en faire qu’à sa tête, de porter de fausses accusations et de crier sur l’homme que l’on aime, ça finit par créer des tensions au sein du couple. Au final, dans ce second tome la relation d’Hadès et Perséphone se résume à des cris, des pleurs et des disputes. De plus, plutôt que de se comporter en adulte et de résoudre leurs problèmes de couples de manière responsable, Hadès et Perséphone préfèrent régler leurs différends sur l’oreiller (très mature tout ça). Bon… Jusqu’ici, il n’y a rien de bien méchant me direz-vous, ce genre de chose a déjà été vue dans de nombreuses autres romances. Oui… mais non.

 

Cela ne m’aurait pas non plus dérangée, seulement on assiste à ce petit manège tout au long de notre lecture ! Croyez-moi, on finit par avoir mal aux yeux à force de lever les yeux au ciel… Finalement, ils n’ont plus rien à voir avec le couple qu’ils formaient à la fin du premier tome. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment compris la raison pour laquelle il y avait autant de tension entre eux, ni pourquoi Perséphone se montrait aussi virulente avec Hadès. Certes, on nous explique la raison à un moment donné, mais pour moi cela reste très léger comme explication et très immature. Perséphone ne loupe jamais une occasion pour reprocher des choses à Hadès et entre nous, ces accusations sont complètement injustifiées. Bref, je n’ai vraiment pas retrouvé la plaisante romance que j’avais pris plaisir à suivre dans le premier tome et c’est vraiment dommage.

 

Heureusement pour moi et pour Perséphone, Hadès était là pour remonter le niveau. Tout au long du livre, Hadès sera là pour sauver les fesses de sa chérie et réparer par la même occasion les pots cassés. En toute franchise, j’ai énormément de respect pour son personnage et pour la patience dont il fait preuve à l’encontre de Perséphone. Il est tellement patient et compréhensif que ça en devient même ridicule en fin de compte. On a l’impression que le roi des Enfers se ramollit et devient beaucoup trop gentil. Bien sûr, j’aime ce côté d’Hadès, mais vu le comportement de Perséphone et vu son statut, eh bien je m’attendais à ce qu’il finisse par taper du poing sur la table.

Embrasse-moi. Aime-moi. Ruine-moi.

Maintenant, on a surtout l’impression qu’il se fait mener par le bout du nez par Perséphone et qu’il est totalement à sa merci. Pour un Dieu des Enfers, tu repasseras… J’aime malgré tout toujours autant son personnage et j’étais heureuse de le retrouver, mais c’est vrai que je m’attendais à autre chose venant de sa part. De plus, en ce qui concerne Hadès, il n’est pas si présent comparé au premier tome. Il n’apparaît pas énormément dans la première partie du récit et avec Perséphone qui me tapait sur les nerfs, c’était difficile de rester concentrée sur ma lecture. Comprenez que j’étais impatiente d’en découvrir davantage sur lui et son passé, malheureusement à part une ex-maîtresse, on ne découvre pas grand-chose. Encore une chose qui m’a vraiment frustrée…

 

Pour ce qui est de l’intrigue, là aussi, j’ai des choses à dire. Outre la romance et les nombreuses crises existentielles de Perséphone, on ne pas dire qu’il y ait grand-chose à se mettre sous la dent. On a bien une petite histoire avec Apollon ou encore, comme je le disais, une ex-maîtresse qui refait surface, mais honnêtement rien qui ne vaut le coup d’oeil. L’intrigue est surtout dominée par la romance, on n’apprend rien de très important sur l’univers ou autres, du moins je l’ai ressenti comme cela. De plus, ça manque cruellement d’approfondissement, tout cela est résolu trop facilement et rapidement.

 

Au final, il n’y a pas de véritables enjeux pour les protagonistes. En fait, j’ai surtout eu la sensation que Scarlett St. Clair, en voulant donner du fil à retordre à ses personnages, en avait trop fait. À la fin, il y avait trop de rebondissement, trop choses rocambolesques pour que ça fasse crédible. De même, l’histoire autour du personnage de Lexa aurait pu être intéressante, mais là encore, ça manquait de profondeur et c’est très vite retombé.

Je mettrais le feu à l’Univers pour toi.

En conclusion, vous l’aurez deviné, je ressors de cette lecture un peu déçue. Comme je le disais, A Touch of Ruin n’est pas mauvais, il est dans l’ensemble agréable à lire, mais il y a eu un nombre assez important d’éléments qui m’a refroidie durant ma lecture. Ce second tome n’a malheureusement pas comblé mes attentes, je ressors au contraire encore plus frustrée. Après, le côté mythologie est toujours aussi sympa. L’auteure possède un véritable don pour mettre en valeur la beauté des décors et des personnages, toutefois en dehors de ça, ce second tome n’apporte rien de bien intéressant.

 

Entre une Perséphone qui se prend pour une diva, un Hadès qui se fait marcher sur les pieds, une romance qui part en total freestyle et une intrigue quasi inexistante, je ne sais pas vraiment à quoi sert ce second tome. Toutefois, je dois avouer que la fin m’a tout de même intriguée et j’espère vraiment que le troisième tome sera meilleur. Je vous laisse comme toujours vous faire votre propre avis et j’espère sincèrement que ce second opus vous plaira davantage qu’à moi !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article