Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Layla - Colleen Hoover

 

Titre : Layla

Auteur(s) : Colleen Hoover

Éditions : Hugo Roman (New Romance)

 

Résumé

 

L'amour défie la mort…

Lorsque Leeds rencontre Layla, il est sûr que c'est la femme de sa vie. Leur amour est profond, l'alchimie parfaite entre eux. Ils s'aiment tout simplement, mais leur relation est menacée par un terrible accident qui conduit Layla à l'hôpital pour un long séjour. Lorsqu'elle en sort, Leeds lui propose de retourner dans le Bed&Breakfast où ils se sont rencontrés, pour sa période de convalescence. L'atmosphère paisible sera parfaite pour la jeune femme encore fragile et cela leur permettra de se rapprocher à nouveau. Car Layla est différente de celle qu'il a connue. Est-elle encore affectée par l'accident ? A-t-elle définitivement changé ? Et puis, il y a Willow, qui réside aussi dans le Bed&Breakfast. Qui est-elle ? Et pourquoi Leeds se sent-il irrésistiblement attirer par elle alors qu'il aime profondément Layla ?

 

Ma Chronique

Note : 4/5

J’ai aimé

 

Bon, n’allons pas par quatre chemins, j’ai détesté ce livre autant que je l’ai aimé. En toute franchise, je n’étais même pas sûre de vouloir le lire. Il faut dire que depuis sa sortie, Layla a fait couler beaucoup d’encre. De nombreux lecteurs ont été plus que ravis par leur lecture et d'autres ont tout simplement détesté. Difficile donc de s’y retrouver et de se décider. Pourtant, lorsqu’on me dit qu’un nouveau roman de Colleen Hoover sort en France, je ne cours pas, je fonce. De manière générale, je n’ai vraiment jamais été déçue par cette autrice, par conséquent il n’y avait aucun risque que ça soit différent pour Layla… Et puis, quand une « queen » comme Colleen Hoover décide de s’attaquer à la romance paranormale, il est facile de se laisser tenter.

 

Globalement, Layla a été une lecture de dingue. Une histoire qui vous retourne le cerveau et qui vous fait voir les choses avec un point de vue différent. Qu’on soit clair, j’ai adoré ma lecture, mais d’un autre côté il y a des éléments du récit qui m’ont également dérangée. Car outre le fait qu’elle soit considérée comme étant une romance, c’est une histoire très dérangeante. Dérangeante, déroutante, malsaine, étrange… Autant d’adjectifs qui définissent à la perfection ce roman. Alors oui, j’ai aimé ce livre, l’histoire est incroyablement bien construite, toutefois ce n’était vraiment pas gagné au départ. Je peux dire que j’ai détesté les 3/4 du roman. Je vous assure, j’étais vraiment partie pour mettre une mauvaise note. Je ne voyais pas où l’auteure voulait en venir et je n’aimais pas du tout la tournure que prenait l’histoire.

Il n’y a pas de sensation plus enivrante que d’être aimé pour soi plutôt que pour ce qu’on représente.

Déjà, lorsque je découvre les personnages de Leeds et Layla dans le prologue, je ne peux pas m’empêcher de tiquer. Leur rencontre est particulière, complexe, et celle-ci m’a laissé un goût amer. C’est rapide, un coup de foudre si on en croit Leeds, mais de vous à moi j’ai été déstabilisée par cette rapidité. Je pensais que leurs sentiments prendraient beaucoup plus de temps à s’épanouir. En fait, dès le prologue, on entre immédiatement dans le vif du sujet. Colleen Hoover passe très rapidement sur les premiers mois de Leeds et Layla en tant que couple, pour se concentrer davantage sur ce qui se déroule après l’accident de Layla.

 

Une fois que l’on entre dans le vif du sujet, malheureusement mon sentiment de malaise persiste. Il faut savoir que la narration de ce roman, se fait uniquement par Leeds. Je n’ai aucun problème avec le fait que la narration se fasse uniquement par le personnage masculin. Au contraire, ça change et c’est quelquefois plus intéressant à suivre. Mais là, c’était compliqué pour moi, car je ne parvenais pas à apprécier Leeds ni à comprendre ses choix. De plus, étant donné que Layla était tout de même le personnage central de l’histoire, je pense que quelques chapitres de son point de vue n’auraient pas été de trop. Peut-être que ça aurait même ajouté davantage de mystère au récit.

Chaque seconde passée avec elle était pour moi comme un éveil, à croire que je n’avais jamais vraiment ouvert les yeux avant son entrée dans ma vie.

Mais voilà, je n’avais que Leeds à me mettre sous la dent et je n’aimais vraiment pas ce que j’avais sous les yeux. Au début ça allait, il me paraissait sympathique et semblait très amoureux de Layla. Néanmoins, plus les pages défilaient et plus il m’énervait. Je le trouvais égoïste, injuste, dangereux parfois… En fait, je crois qu’il n’y a pas de mot assez fort pour vous décrire ce que son personnage m’a fait ressentir. Limite, je n’ai pas honte de le dire, Leeds s’est comporté comme un véritable sa***d (oui, je deviens vulgaire) tout au long du livre ! Pour tout vous dire, j’ai parfois eu très envie de jeter mon livre. J’en ai vu des personnages masculins que j’ai détestés, mais à ce point-là, jamais. Alors oui à la fin, une fois qu’on a toutes les réponses à nos questions, on comprend le fin mot de l’histoire, cependant il y a des choses que Leeds a faites qui m’ont mise très mal à l’aise et il n’est pas pour autant remonté dans mon estime.

 

Pour ce qui est de la romance, eh bien… Comment vous dire… L'histoire d'amour entre Leeds et Layla est très belle, mais également très particulière. Elle ne ressemble à aucune autre romance que j’ai pu découvrir jusqu’à présent. En plus, il est difficile de vous en parler car ça serait prendre le risque de vous spoiler. Là aussi, j’ai vraiment été mal à l’aise face à la tournure que prenait la romance. Il y a cet aspect « infidélité » que je n’ai pas tellement apprécié. Après l’accident, dès que Leeds et Layla retournent à l’endroit où ils se sont rencontrés, ça part totalement en cacahuètes ! L’atmosphère devient pesante, leur relation s’effrite et puis le comportement de Leeds envers Layla change du tout au tout. Il commence à vouloir la repousser, à s’agacer lorsqu’elle est dans la même pièce que lui et il finit même par avoir des sentiments pour quelqu’un d’autre ! Non vraiment, je ne savais pas du tout dans quoi nous embarquait Colleen Hoover… Bien sûr, cette romance véhicule tout en tas d’émotions fortes, négatives ou positives, et même si on n’apprécie pas forcément cette romance et l’ambiance sordide qu’elle génère, eh bien on ne peut pas s’empêcher de tourner les pages. Personnellement, il me fallait absolument savoir comment tout cela allait se finir !

Intéressant de constater combien le système de croyances de quelqu'un peut s'écrouler devant des choses qu'il ne comprend pas. Et là, il ne s'agit pas seulement de mon système de croyances mais aussi de mes principes, de mes valeurs, de mes objectifs, de mon cœur.

Pour finir, comme je le disais, je n’étais pas certaine que Layla serait une bonne lecture. Pourtant je dois avouer, qu’hormis ma haine (le mot est fort, mais il m’a trop soulée) pour le personnage masculin, je n’ai pas grand-chose à reprocher à ce roman. L’aspect surnaturel était bien présent dans le récit, on nous avait promis une histoire étrange et je l’ai eue. Bien que l’on croie ou non au surnaturel, Colleen Hoover aborde ici cette thématique sans forcément obliger qui que ce soit à y croire. Toutefois, l’histoire de Leeds et Layla est une histoire qui ébranle et qui soulève pas mal d’interrogations sur la mort et l’au-delà. Tout finit par être dévoilé, par s’éclaircir, et c’est tant mieux parce qu’une fois que j’ai eu le fin mot de l’histoire, mon opinion vis-à-vis de cette histoire a réellement changé. Je regrette juste que la fin ait été aussi rapide, un épilogue ou quelques chapitres supplémentaires auraient été judicieux.

 

En conclusion, malgré mon aversion du début, Layla s'est révélé être une bonne lecture. Étrange, certes, mais une bonne et jolie découverte quand même. De plus, c’est toujours un plaisir de retrouver la plume envoûtante et addictive de Colleen Hoover. Après son roman Verity, qui m’avait également laissée bouche bée, l’autrice signe une fois encore un roman incroyable et déroutant qui sort des sentiers battus. Tout n’était malheureusement pas parfait, mon aversion pour le personnage masculin ne m’a pas permis d’avoir un coup de coeur, mais je pense réellement que Layla mérite d’être lu. Si vous hésitez encore à sauter le pas, allez-y ! Vous ressortirez de cette lecture les émotions bouillonnantes et la tête sens dessus dessous !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article