Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Mortal Instruments - Renaissance (trilogie complète) - Cassandra Clare

 

Saga : The Mortal Instruments - Renaissance

Auteur(s) : Cassandra Clare

Éditions : Pocket Jeunesse

 

Résumé

 

Cinq ans après les événements de Mortal Instruments, Emma Carstairs est prête à venger la mort de ses parents… Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger. Mais dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges inscriptions sur les corps ? Pourquoi l'Enclave leur a-t-elle interdit de chercher le coupable ? Et surtout, pourquoi ses pouvoirs de parabatai deviennent-ils aussi puissants en présence de Julian ?

 

 

Ma Chronique

Tome 1 : 4,5/5

Tome 2 : 5/5

Tome 3 : 4,5/5

 

Note globale : 4,5/5

J’ai beaucoup aimé

 

Après TMI et TMI - Les Origines, je poursuis ma relecture de la saga avec la trilogie TMI - Renaissance (The Dark Artifices pour les amateurs de VO). Sachez que le dernier tome de cette trilogie a été découpé en deux parties, c'est pour cela qu'au lieu d'avoir trois tomes, il y en a quatre. Cette trilogie fait suite aux six principaux tomes de la saga et débute cinq ans après les évènements du sixième tome (La Cité du Feu Sacré). Pour tout vous dire, de toutes les trilogies, celle-ci est ma préférée. Pourquoi me direz-vous ? Installez-vous confortablement, je vais tout vous expliquer…

 

Premièrement, de nouveaux personnages font leur apparition. Exit Clary, Jace et compagnie, ici on suit principalement la famille Blackthorn et la jeune Emma Carstairs. Ça permet de redynamiser la saga et d’apporter de la nouveauté. Rassurez-vous, les anciens font évidemment partie de la fête. The Mortal Instruments sans Magnus et Alec, ce ne serait plus vraiment The Mortal Instruments, n’est-ce pas ? C’est justement ce point que j’adore avec cette saga, Cassandra Clare se débrouille toujours pour entremêler et lier ses personnages à travers le temps et l’espace. Ainsi, on a l’impression d'avoir quitté les anciens sans pour autant que ça soit le cas. Le cadre change également, l’action ne se déroule plus à New-York, mais à Los Angeles.

Quand tu aimes une personne, elle devient une part de toi même. Elle est dans tout ce que tu fais, dans l'air que tu respires, dans l'eau que tu bois, le sang dans tes veines. Le contact de ses doigts reste sur ta peau et sa voix reste dans tes oreilles. Tu connais ses rêves ; ses cauchemars te transpercent le coeur et ses rêves agréables sont les tiens. Tu ne penses pas qu'elle est parfaite, tu connais ses défauts, leur vérité profonde, l'ombre de ses secrets, et tu n'en as pas peur. À vrai dire, tu ne l'en aimes que davantage, parce que la perfection ne t'intéresse pas.

Deuxièmement, l’intrigue. Dans cette trilogie, les Chasseurs d’Ombres nous entraînent au coeur d’une affaire digne d’un excellent roman policier. Plus sombre, plus mystérieux, TMI - Renaissance est un condensé d’enquêtes, de suspense, d'action et de révélations. Ajoutez à cela magie, vampires, loups-garous, fées, sorciers et vous obtiendrez des intrigues policières à la sauce des Chasseurs d’Ombres. Emma Carstairs et les Blackthorn se retrouvent donc à jouer aux détectives tout au long de la trilogie et on ne peut s’empêcher de le faire avec eux. En plus de ça, les relations entre les Chasseurs d’Ombres et les fées n’ont jamais été aussi fragiles et cela pourrait ébranler le monde obscur à tout jamais. Du côté d'Emma et Julian, leurs sentiments mettent leur lien de parabatai à rude épreuve. Tout un programme donc, les petits nouveaux ont du pain sur la planche… Je dois dire que l’auteure possède un certain talent lorsqu’il s’agit de nous tenir en haleine. Cassandra Clare ne se contente pas de nous captiver le temps d’un tome, au contraire elle le fait sur l’intégralité de la trilogie.

 

Ensuite, les personnages. Si dans les précédentes trilogies, les personnages n’avaient pratiquement aucun lien familial entre eux, ici on plonge dans le quotidien de la famille Blackthorn. Petit rappel : suite aux événements de The Mortal Instruments, l’ainée, Helen, se retrouve dans l’obligation de s’exiler sur une île et Mark, le second de la fratrie, est enrôlé malgré lui dans la Chasse Sauvage. Leurs parents étant morts, c’est Julian qui doit désormais assumer ce rôle avec l’aide de son parabatai, Emma Carstairs.

 

J’ai pris énormément de plaisir à découvrir tout ce petit monde. Que ce soit le petit dernier, Taavy, en passant par la pétillante Livy ou bien encore le charmant Mark, le cadre familial dans lequel évolue le récit est super plaisant. Chaque membre de la fratrie apporte un petit plus à l’histoire et chacun a son importance. Bien sûr, parmi ce nombre important de personnages secondaires, il y en a tout de même deux qui nous intéressent plus que les autres, à savoir Emma et Julian.

Les gens trouvent qu'on n'a pas de chance parce qu'on n'a pas de parents. Moi, je pense plutôt que ce sont eux les malchanceux, parce qu'ils n'ont pas de frère comme le mien.

Emma, c’est un peu la version féminine de Jace. Casse-cou, haute confiance en soi, ne tenant pas compte de la loi et des ordres… Oui, on peut dire qu’Emma Carstairs est parfaite pour être considérée comme la nouvelle Jace Herondale. Cependant, j’ai tout de même une préférence pour Emma… J’ai adoré son tempérament fougueux et aussi la façon dont elle prend soin des Blackthorn. Elle n’a pourtant aucun lien de sang avec eux, mais pour la jeune fille, ils sont sa famille. Si Julian a été pour les plus jeunes ce qui se rapprochait le plus d’un père, Emma est un peu celle qui a tenu le rôle de la maman. Elle donnerait sa vie pour eux.

 

Pour ce qui est de Julian, là, on est sur du haut niveau les amis ! J’avais adoré le personnage de Jem dans TMI - Les Origines, il était d’ailleurs jusqu’à présent mon personnage masculin préféré, mais après avoir fait la connaissance de Julian, Jem est malheureusement passé au second plan… Julian, c’est celui qui porte le plus de poids sur ses épaules. Devenu adulte très jeune et étant obligé d’assumer ses frères et soeurs, Julian n’a pas eu la vie facile. En apparence, il peut facilement se faire passer pour quelqu’un de calme et de doux, mais si on touche à un seul cheveu de ses frères et soeurs ou d’Emma, Julian devient une tout autre personne. L’évolution de son personnage au fil de la trilogie a été très flagrante, j’ai eu l’impression d’avoir affaire à deux personnes différentes. Qui aurait cru que derrière se masque de tendresse se cachait un véritable commandant en chef ? Pas moi en tout cas, d’où mon agréable surprise quand son véritable visage est apparu. Gros coup de coeur pour son personnage !

J'ai peur de te perdre. Je n'ai et je ne ressentirais jamais de tels sentiments pour personne. Sans toi, je ne suis plus moi. Je ne peux pas t'effacer de mon cœur, et comme je ne peux pas vivre sans cœur, je ne peux donc pas vivre sans toi.

Pour finir, la romance. Parce que The Mortal Instruments c’est aussi une magnifique histoire d’amour à chaque nouvelle trilogie et celle-ci est, pour moi, la plus belle. En tant que parabatai, Emma et Julian n’ont pas le droit d’entretenir une relation amoureuse. Vous aimez les amours impossibles, vous aimez vous torturer ? Moi, j’adore autant que je déteste. Lorsque c’est maîtrisé à la perfection, c’est aussi beau que déchirant. Ça nous laisse haletants, torturés, avec le coeur en vrac et en général, on sait que ce genre de romance laissera des marques sur nous, pauvres lecteurs que nous sommes.

 

La romance d’Emma et Julian ne fait pas exception. Cela semble compliqué et impossible, pourtant j’ai tellement aimé suivre leur histoire ! Ils nous livrent de très beaux passages, certains plus tristes que d’autres. Malgré tout, cette romance est un des points pour lequel je suis tombée raide dingue de cette trilogie. Évidemment, Cassandra Clare ne s’est pas limitée à une seule romance, vous vous doutez bien que ça aurait été trop facile sinon… Je ne vais pas parler de la seconde car j’y passerais la journée, la seule chose que je peux vous dire c’est qu’elle est très surprenante et ne laisse pas indifférent.

 

En conclusion, TMI - Renaissance est, pour toutes ces raisons que je vous ai précédemment données, une trilogie qui vaut vraiment la peine de découvrir. Certains d’entre vous ne voudront peut-être pas continuer l’aventure après avoir fini les six premiers tomes, cependant TMI - Renaissance permet également de répondre à certaines questions qui étaient restées en suspens. Il faut vraiment voir cette trilogie comme la suite et non pas comme un spin-off. Encore une fois, je ne peux que vous conseiller cette superbe saga ! De mon côté, j’ai hâte de découvrir la  prochaine trilogie qui fera suite à celle-ci. Affaire à suivre...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article