Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Benedict; Colin (La Chronique des Bridgerton, Tomes 3 & 4) - Julia Quinn

 

Titre : Benedict; Colin, Tomes 3 & 4

Saga : La Chronique des Bridgerton

Auteur(s) : Julia Quinn

Éditions : J’ai Lu

 

Résumé

 

La saison mondaine commence à peine que les mères ambitieuses et leurs filles sont déjà sur le pied de guerre. Qui attrapera dans ses filets l'un des rejetons de la famille Bridgerton, grande pourvoyeuse de beaux partis ? Une course d'obstacles s'annonce, d'autant que les ragots vont bon train. Ainsi, le fringant Benedict a beau clamer qu'il ne souhaite pas se marier, le bruit court qu'il a croisé le regard d'une éblouissante inconnue lors d'un bal masqué. Et alors, me direz-vous ? Et alors, la belle a disparu à minuit ! Ce qui ne la rend que plus désirable aux yeux du jeune Bridgerton… Et qu'en est-il du charmant Colin, enfin de retour de ses pérégrinations sur le Continent ? Il a beau caracoler en tête de liste des célibataires les plus prisés, s'il est en quête d'une fiancée, il le cache bien. Au grand dam d'une certaine débutante, qui pourrait bien voir là un défi à relever. Mais n'ayez crainte, chers lecteurs, votre dévouée chroniqueuse a plus d'un tour dans son sac lorsqu'il s'agit de donner un coup de pouce au destin.

Rubrique mondaine de Lady Whistledown

 

Ma Chronique

Note : 5/5

Coup de coeur

 

Ce deuxième tome de La Chronique des Bridgerton, regroupant les histoires de Benedict et Colin, je l’attendais avec énormément d’impatience. Ceux qui comme moi ont vu la première saison sur Netflix sauront certainement pourquoi… J’aurais nettement préféré attendre avant de poursuivre la saga livresque, mais s’il avait fallu attendre les saisons 2 et 3 pour connaître la suite, je crois que je n’aurais pas pu tenir le coup. Ainsi, dès sa sortie, je me suis jetée sur ce second tome. L’envie de découvrir les personnages de Benedict et Colin était beaucoup trop forte.

 

Avec une saga aussi longue, il y a toujours une petite appréhension quand on décide de la poursuivre. On redoute le fait que les tomes deviennent  à la longue trop répétitifs, trop similaires, trop redondants. Et je l’avoue, après avoir lu les histoires de Daphné et d’Anthony, je partageais également cette peur. Je me demandais comment allait faire l’auteure pour insuffler de l’inédit à cette suite et surtout comment allait-elle faire pour rendre les personnages de Benedict et Colin aussi attachants et charismatiques que Daphné et Anthony.

 

Pourtant, Julia Quinn est rapidement venue balayer mes doutes lorsque le récit de Benedict débute. Avec l’histoire de ce dernier, l’auteure nous propose une jolie réécriture du conte de Cendrillon. La Cendrillon en question est Sophie Beckett, une jeune femme adorable et très attachante qui va détourner d’un simple regard notre cher Benedict de son éternel célibat. Outre le fait que la romance est parfaitement bien travaillée, je me suis également régalée à découvrir davantage le reste de la fratrie Bridgerton. J’avais trouvé que Julia Quinn les avait mis très peu  en avant dans les deux précédents opus, ici à ma grande joie c’est l’inverse.

On entend souvent dire que les médecins font les pires malades, mais de l’avis de votre chroniqueuse, n’importe quel représentant de la gent masculine fait un très mauvais malade. On pourrait dire qu’il faut de la patience pour être un patient acceptable, et Dieu sait que les mâles de notre espèce manquent dramatiquement de cette qualité.
La Chronique mondaine de Lady Whistledown, le 2 mai 1817.

Le tome sur Benedict est pour le moment mon préféré. Aussi bien au niveau de la romance, de l’intrigue ou des personnages, c’est celui qui a comblé toutes mes attentes. Pourtant, je ne pensais pas que serait l’histoire de Benedict qui me plairait le plus dans ce second tome. Étant jusqu’à présent le plus discret de la fratrie, Benedict n’était pas celui qu’il me tardait le plus de découvrir contrairement à Colin, mais son personnage a su me convaincre et au final je me suis véritablement attachée à lui à en devenir complètement gaga !

 

Pour ce qui est de l’histoire de Colin, c’est celle que j’attendais le plus. Si vous avez regardé la première saison sur Netflix et que vous l’avez regardée jusqu’au bout, vous comprendrez de quoi je veux parler. Car c’est justement  grâce à cette fin de saison qu’il me tardait de découvrir son histoire. Malheureusement, ça va être difficile de vous en parler car ça serait prendre le risque de spoiler ceux qui n’ont pas encore visionné la série et je ne veux surtout pas le faire. Je vais donc essayer de rester évasive, sans trop rentrer dans les détails.

Tout le monde a ses secrets.
Surtout moi.
La Chronique mondaine de Lady Wistledown, 14 Avril 1824

Contrairement aux autres tomes, aucun nouveau personnage ne fait son apparition dans la mesure où en tant que lecteur nous connaissons déjà le personnage avec lequel Colin va débuter une romance. C’est une romance qu’on déguste du début à la fin, on se régale d’observer l’évolution des sentiments qu’ils finissent par éprouver l’un pour l’autre. C’est un couple que j’attendais au tournant et bien que j’ai adoré leur idylle, je n’ai pas été autant satisfaite que je l’aurais souhaité. Il me manquait un petit je-ne-sais-quoi qui était présent dans l’histoire de Benedict et je ne l’ai pas retrouvé chez Colin. De plus, Colin est un superbe personnage, très agréable à suivre, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être sceptique et de ressentir un peu d’amertume quand il s’adresse quelquefois à sa promise. Par moments, je n’ai pas trouvé que ses choix ou son comportement étaient justifiés à l’encontre de la jeune femme. Peut-être que j’avais trop d’attentes les concernant et que la réalité s’est révélée être, au final, différente de ce que ce que j’attendais. Néanmoins, dans l’ensemble c’est une très belle histoire.

 

En dehors de ça, ce tome est également centré sur la mystérieuse Lady Whistledwon. Les investigations vont bon train, toute la bonne société veut la démasquer et l’étau se resserre dangereusement autour de ce personnage emblématique. On prend vraiment plaisir à suivre les enquêtes et les supputations des uns et des autres. Là encore si vous avez vu la série, vous connaissez comme moi la personne qui se cache sous le nom de plume qui révèle les plus beaux scandales depuis le début de la saga. Après avoir lu ce tome, je pense que si j’avais su je n’aurais pas regardé immédiatement l’adaptation cinématographique. Contrairement aux livres, on découvre la véritable identité de Lady Wistledown à la fin de la première saison et finalement ça gâche un peu la surprise lorsqu’on la découvre dans le livre.

Cher lecteur,
C'est avec une nostalgie inattendue que j'écris ces mots. Après onze années consacrées à tenir la chronique des faits et gestes de la bonne société, votre dévouée chroniqueuse pose définitivement sa plume. {...}
Je te dis au revoir, Londres ! Cela a été un plaisir de te servir.
La Chronique mondaine de Lady Whistledown, le 19 avril 1824

Encore une fois, Julia Quinn nous offre par le biais d’une plume entraînante deux histoires rafraîchissantes, drôles et attendrissantes dont les personnages sont les fondements. J’ai adoré retrouver la piquante Lady Danbury qui malgré son cynisme peut se montrer aussi très sympathique. Violette, la maman de cette joyeuse bande, est également un magnifique personnage, je l’aime un peu plus à chaque nouveau tome. Et puis, bien sûr, il y a Éloise; cette jeune femme à l’esprit libre qui fait fi des convenances ainsi que des qu’en-dira-t-on et qu’il me tarde de découvrir !

 

En conclusion, c’est encore un gros coup de coeur pour ce second tome ! Loin de n’être qu’une simple saga romantique, La Chronique des Bridgerton regroupe également des histoires qui abordent divers sujets comme la famille, l’amour et l’amitié. Ce second tome a été pour ma part une grosse et agréable surprise puisque je débutais ma lecture avec une préférence pour le personnage de Colin et finalement je referme le livre avec un énorme coup de coeur pour Benedict. Avec un second tome aussi bon, voire meilleur que le premier, je suis désormais encore plus impatiente de découvrir l’histoire d’Éloïse et de Francesca !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article