Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SuperMad (Campus Drivers, Tome 1) - C. S. Quill

 

Titre : SuperMad, Tome 1

Saga : Campus Drivers

Auteur(s) : C. S. Quill

Éditions : Hugo Roman (New Romance)

 

Résumé

 

L'année universitaire qui débute promet d'être radieuse pour Lane O'Neill. Campus Drivers, l'application qu'il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à coeur de ne jamais décevoir leur clientèle.

Lane n'a qu'un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s'attache pas. Jamais. Dès qu'il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu'on lui fiche la paix.

Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer ?

 

Ma Chronique

Note : 5/5

Coup de Coeur

 

Une nuit. C’est le temps qu’il m’a fallu pour lire le premier tome de Campus Drivers. Une nuit à me dire, à chaque nouveau chapitre, qu’il fallait que je stoppe ma lecture et que je dorme. Mais vous savez quoi ? Cette lecture valait la peine de faire une nuit blanche. Mon addiction pour Campus Drivers a pris le dessus sur mon sommeil et honnêtement, je ne m’attendais pas du tout à ça…

 

Campus Drivers, c’est le genre de roman dans lequel tu te plonges sans réfléchir pour passer un super bon moment, en essayant d’oublier tes problèmes. Pari réussi donc pour C. S. Quill qui est parvenue a me faire passer une nuit blanche, grâce à sa plume, son humour et ses personnages. Je connaissais déjà l’auteure, mais c’était la première fois que je lisais un de ses romans. Et après avoir terminé Campus Drivers, je me suis demandé pourquoi je n’avais toujours pas lu ses livres. C. S. Quill possède une plume très additive, fluide et vraiment prenante. Dès les premières pages, elle avait déjà obtenu toute mon attention.

 

Il faut dire que l’auteure sait faire languir ses lecteurs. Je pensais découvrir une romance rapidement construite, comme on peut souvent avoir l’habitude de suivre dans d’autres livres de ce genre. Au final, ça a été tout le contraire. L’auteure prend le temps d’approfondir cette relation si particulière qui va naître au fil du récit entre les deux principaux protagonistes. Cette relation m’a tenue en haleine jusqu’a la fin et j’ai failli devenir dingue à force d’attendre un premier baiser qui ne sembler jamais venir ! Heureusement, ça méritait absolument d’attendre ! Cela a permis entre autres que la tension entre Lane et Lois soit à son paroxysme au moment de cette scène tant attendue.

 

Néanmoins, ce n’était vraiment pas gagné entre eux au départ. Lane, c’est LE célibataire endurci qui tient à sa solitude et privilégie les histoires sans lendemain, sans attaches. Alors quand il se retrouve à devoir héberger Lois, qui vient de se faire larguer, Lane voit ses habitudes de célibataire complètement chamboulées. Au début, Lane et Lois ne peuvent pas rester plus de 5 minutes dans la même pièce sans se chamailler et s’envoyer des piques à la figure. Et croyez-moi, leurs boutades sont vraiment très divertissantes. Pourtant, malgré l’agacement mutuel qu’ils ressentent l’un pour l’autre, une amitié naît de leur cohabitation et Lane se rend compte qu’il n’est peut-être, après tout, pas si mal de partager son appartement avec Lois.

 

La romance entre eux est super bien construite. C’est tendre, touchant, mais sans forcément tomber dans les niaiseries et les clichés. Le fait que celle-ci débute d’abord par une amitié, la rendue davantage crédible à mes yeux. Je n’ai rien contre les romances niaises, ça fait quelques fois du bien à mon petit côté fleur bleue d’en lire, mais je préfère de loin les romances qui se rapprochent bien plus facilement de la réalité. En tout cas, j’ai adoré leur complicité, leurs railleries, les émotions que leur couple nous fait ressentir… Comme l'a si bien fait remarqué Adam à Lane, il était certain qu’avec Lois Lane, on ne pouvait pas lutter.

 

Concernant les personnages, c’est sans aucun doute, en plus de la romance, l’un des points forts de ce roman. Ils sont tous super-attachants et j’ai adoré découvrir cette bande de copains complètement déjantée. Chacun possède sa propre personnalité, ses propres qualités qui le rendent si unique aux yeux du lecteur. Même si ce premier tome est centré sur l’histoire de Lois et Lane, C. S. Quill s’assure de nous présenter l’ensemble des personnages. On parvient facilement à s’attacher à eux avant même de découvrir leur propre histoire. J’ai également beaucoup aimé le travail qu’a effectué l’auteure autour de la psychologie du personnage de Lane.

 

Lane est un personnage que j’ai beaucoup aimé et que j’ai pris plaisir à découvrir. C’est le book boyfriend par excellence. Il est drôle, compréhensif (même si ce n’était pas gagné au départ), gentil… Bref, il a toutes les qualités nécéssaires pour nous faire craquer. Sous ses airs de séducteur, Lane est en réalité une personne sensible et qui traîne comme tout le monde son lot de casseroles. C’est quelqu’un qui a tendance à se fermer et se montrer distant quand quelque chose ne va pas. L’arrivée de Lois dans sa vie va lui permettre de se montrer un peu plus ouvert, plus heureux.

 

En conclusion, je suis totalement tombée sous le charme des Campus Drivers. Ce premier tome est un gros coup de coeur et après avoir fait connaissance avec cette joyeuse bande d’amis, il me tarde vraiment de découvrir plus en détail le reste des personnages masculins. En plus, avec une fin pareille, je suis dégoutée de ne pas encore posséder le second tome ! Il est sûr et certains que la saga Campus Drivers est LA saga de cette fin d’année et je suis heureuse d’avoir découvert la plume de C. S. Quill ! Je me suis très souvent surprise à rire toute seule durant ma lecture et c’est quelque chose qui fait vraiment beaucoup de bien ! Si vous hésitez encore, je vous recommande fortement ce premier tome !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article