Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Prince Cruel (Le Prince Cruel, Tome 1) - Holly Black

 

Titre : Le Prince Cruel, Tome 1

Saga : Le Prince Cruel

Auteur(s) : Holly Black

Éditions : Rageot

 

Résumé

 

Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ. Enlevée au monde des mortels lorsqu’elle n’était qu’une enfant et élevée avec ses sœurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l’épée. Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n’est qu’une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles. Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. Le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire. Jusqu’à la tuer ? Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie. 

 

Ma Chronique

Note : 4,5/5

J’ai beaucoup aimé

Parce que tu es comme une histoire qui n’a pas encore été écrite. Parce que j’ai envie de savoir ce que tu feras ensuite. Je veux faire partie de la suite du conte.

Alors, on ne va pas se mentir, Le Prince Cruel était certainement LE livre que j’attendais impatiemment cette année. Le résumé m’avait intriguée, accrochée immédiatement et il me tardait vraiment, vraiment, de le lire. Je ne vais pas dire que j’ai été déçue car j’ai passé un super bon moment, mais ma lecture n’a tout de même pas été le coup de coeur que j’espérais avoir…

 

Dès les premières pages, nous sommes rapidement entraînés dans le vif du sujet. L’auteure pose les bases et nous explique la façon dont Jude et ses soeurs se sont retrouvées à Domelfe (Elfhame pour les amateurs de la VO). Emmenées de force après l’assassinat de leurs parents, les soeurs sont contraintes de vivre dans le monde impitoyable des fées, un endroit où il n’est pas bon d’être un humain. L’espèce de Jude est très souvent prise pour cible par les fées et sert facilement de divertissement pour ces dernières. La vie de Jude est désormais semée d’embuches et chaque nouvelle journée en territoire ennemi est une épreuve. D’autant plus que celui qui semble décidé a faire de la vie de Jude un véritable enfer n’est autre que le prince Cardan. Un être froid, vil, cruel et qui prend un malin plaisir à torturer Jude.

 

Premier point fort du livre, l’originalité. J’ai été bluffée par le travail d’Holly Black. Le monde qu’elle a créé tient parfaitement la route et c’est très bien maîtrisé. Je me suis très vite pris au jeu des manigances et des trahisons qui sont monnaie courante à la cour. Tout n’est que faux-semblant et pour survivre dans un monde aussi dur, il faut être aussi rusé que les autres. C’est sans hésitation que nous plongeons au coeur d’un monde dur, cruel, hypocrite et synonyme de coups bas. En plus de l’univers, les personnages ont également leur part d’originalité. Chacun possède ses faiblesses, ses points forts, un mauvais côté et un bon côté. Il n’y a pas de méchants ou de gentils. Il n’y a que des personnages charismatiques, qui sont définis par leurs actes et par leurs choix. D’ailleurs, on se rend compte que les apparences sont trompeuses et que les méchants de l’histoire ne sont peut-être pas les plus mauvais…

Un sourire féroce pointe sur mes lèvres. Le garçon le plus important de Terrafæ, qui est aussi mon ennemi, est à ma merci. C’est encore mieux que ce que j’imaginais.

Deuxième point fort, l’écriture. J’ai été immédiatement conquise par la plume d’Holly Black. C’est fluide, léger, additif et très captivant. Certains passages sont assez descriptifs, mais je n’ai pas trouvé que cela apportait une quelconque lourdeur au récit, au contraire. Grâce à son talent de conteuse, l’autrice nous plonge au coeur d’un véritable tourbillon d’émotions. Pour pouvoir suivre l’histoire, j’ai dû m’accrocher. Non pas que ma lecture ait été difficile, mais il y tout de même énormément d’éléments à prendre en compte et le rythme est assez soutenu. Pas le temps de s’ennuyer, donc. À chaque nouveau rebondissement, je ne pensais pas qu’Holly Black pouvait encore mieux faire et pourtant, celle-ci nous offre jusqu’à la fin des retournements de situation à la pelle.

 

Troisième point fort, les personnages. J’ai adoré le personnage de Jude et son caractère de battante. C’est un style de personnage que j’aime retrouvé dans ce genre de roman. Je m’attendais à découvrir une jeune femme naïve  et fragile, mais pas du tout. On peut aisément qualifier le personnage de Jude de badass ! Harcelée par Cardan et sa clique, Jude ne se laisse pas faire et attire constamment les foudres du prince. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. C'est une héroïne comme je les aime.

 

Cardan, pour sa part, est mon personnage coup de coeur. Certes, c’est lui le méchant de l’histoire et pourtant… Difficile de ne pas être intrigué par sa personnalité changeante, on aime son personnage autant qu’on le déteste. Cardan est celui qui apporte de l’intérêt à l’histoire, j’ai trouvé original d’avoir, pour une fois, un personnage principal masculin qui possède des imperfections et qui se montre cruel avec l’héroïne. Du coup, j’ai été très frustrée par le fait qu’il n’apparaisse pas aussi souvent que je l’aurais souhaité. La narration se fait uniquement par Jude et même si j’ai aimé son personnage, j’aurais beaucoup aimé que Cardan ait également droit à quelques chapitres. Son personnage est très difficile à cerner, mais Cardan laisse quelquefois apercevoir son bon côté. Je pense que son attitude et sa méchanceté sont en réalité une façade, un masque qu’il enfile pour que personne ne découvre ses véritables sentiments.

Avant tout, je te déteste parce que je pense à toi. Souvent. Ça me dégoûte, et je ne peux pas m’en empêcher.

Je ne vous parlerai pas de l’ensemble des personnages parce que sinon, il nous faudrait la journée entière et je préfère vous laisser le plaisir de les découvrir vous-même. Néanmoins, il y tout de même deux personnages, Taryn et Locke, que je n’ai vraiment pas aimés. Comme je le disais plus haut, il faut se méfier des apparences et je me suis fait, pour ma part, avoir en beauté…

 

Pour finir, la pseudo romance entre Jude et Cardan. Bon pour le moment, on ne peut parler de romance puisqu’ils se détestent. Pourtant, même s’ils se détestent, Jude et Cardan sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Cette fois, pas de joli conte de fées, de prince charmant ou de demoiselle en détresse étant donné que Cardan n’est pas franchement très affable. Mais c’est ça qui donne tout son intérêt à l’histoire. Je trouve cela intéressant de voir l’évolution d’une relation qui repose dès le départ sur de la haine. Après tout, entre la haine et l’amour, il n’y a qu’un pas… Du coup, j’ai hâte de voir la façon dont l’auteure va s’y prendre pour faire évoluer cette relation des plus complexes.

 

En conclusion, j’ai beaucoup aimé ce premier tome qui n’est pas passé loin d’être un coup de coeur. Il me manquait juste quelques chapitres narrés par Cardan et on aurait été au top. Malgré ça, j’ai passé un super bon moment de lecture et j’ai pris plaisir à découvrir la plume d’Holly Black. Maintenant, avec la fin que nous a offerte l’auteure, je ne sais pas comment je vais faire pour attendre la sortie du second tome !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article